Souffrance au travail

"J'ai très mal au travail" : Christophe Dejours

Toutes nos vidéos ici

Les essentiels

Guide des droits pour les précaires de l'educ' nat
Guide d'indemnisation chômage
conditions de travail : tout ce qu'il faut savoir pour ne pas se faire avoir

Dossiers chauds

rejoignez les mobilisations en cours !

éducation populaire

Pensée alternative à la pensée unique (liens vidéos)

Participer au Blog

Vous voulez participer au Blog ?
Nous faire partager votre lutte ?

Exprimez-vous !!!
Cliquez ici pour plus d'infos.

S’abonner au Blog

   
 
Un flux RSS... Kezako ?!!
Cliquez ici pour plus d'infos.
Tous les articles du mois de décembre 2012

Article paru dans l’Humanité

La Direction confédérale de la CGT réunie le 18 décembre 2012 alerte tous les salariés.

La négociation en cours sur la « sécurisation de l’emploi » s’oriente de plus en plus vers une plus grande flexibilité telle que l’exige le MEDEF. Elle ne répond pas à la situation d’urgence sociale, de précarité galopante et d’explosion du chômage.

Cette négociation s’est ouverte à l’initiative du gouvernement avec pour objectifs : lutter contre la précarité, sécuriser l’emploi, améliorer les procédures de licenciement collectif et les dispositifs de chômage partiel.

Or, malgré les propositions de la CGT, le MEDEF persiste à utiliser cette négociation et la crise économique, pour tenter d’obtenir une régression du droit du travail sans précédent.

Tous les salariés doivent connaître les conséquences gravissimes qui pèseraient sur eux si les projets du MEDEF étaient validés.

Article paru sur actuchômage.org

Taxer les CDD, comme le demandent les syndicats ? Assouplir les plans sociaux, comme le demande le patronat ? Alors qu’un accord doit être trouvé dans la nuit de jeudi à vendredi après deux jours de négociations sur la «sécurisation de l’emploi», le bras de fer s’intensifie.

Les négociations entre syndicats et patronat sur la «réforme du marché du travail» avaient pour but de sécuriser les salariés face à la demande accrue de flexibilité. En l’état, il s’avère que ce sont surtout les employeurs qui devraient être les grands bénéficiaires de ce qui s’apparente à un énorme recul des droits des salariés.

Déjudiciarisation, mobilité interne et accords de maintien dans l’emploi, voilà les termes que vous devriez entendre ou lire dans les tous prochains jours et qui correspondent à d’importantes modifications du droit du travail pour lesquelles les organisations patronales font le forcing. Et qu’elles pourraient bien obtenir si une majorité de syndicats se couchait.

A quoi correspondent les termes «déjudiciarisation», «mobilité interne» et «accords de maintien dans l’emploi» ?…

article paru sur : http://cocq.wordpress.com/2012/10/23/hollande-investit-dans-la-precarite/

En imposant aux départements des contreparties soigneusement distillées contre l’octroi d’un coup de pouce de 170 millions d’euros « pour mieux soutenir le financement des missions de solidarité », François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont décidé de spéculer à la baisse sur la fonction publique.

De Raffarin à Sarkozy, la droite a laissé les collectivités locales exsangues, notamment du fait de transferts de charges qui n’ont pas été intégralement compensés. Ainsi, les départements, qui prennent désormais en charge le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et le handicap, réclament à ce titre à l’Etat les sommes qui ne leur ont pas été versées. Depuis 2007, celles-ci s’élèvent par exemple à presque à 500 millions d’euros pour un département comme le Val-de-Marne.

 C’est dans ce contexte que le Président de la République et le Premier Ministre ont gracieusement proposé d’apporter une goutte d’eau aux départements à condition de faire boire à leurs personnels le calice jusqu’à la lie. Jugez plutôt : pour profiter de l’aumône et obtenir un engagement de l’Etat à trouver d’ici à 2014 un mécanisme pour des « ressources pérennes et efficaces », les départements ont dû s’engager à recruter « 7 000 emplois d’avenir dès 2013 au sein de leurs services » et à « augmenter de 20 % le nombre de jeunes […] en contrats d’apprentissage et en contrats aidés ».

Autrement dit, non content d’être le premier gouvernement de gauche à ne pas engager un grand plan de déprécarisation dans la fonction publique lorsqu’il arrive au pouvoir, le duo Hollande-Ayrault impose la généralisation de la précarité dans la fonction publique territoriale. Contrats d’avenir, aidés ou apprentissage…

Infos / Mémo :

Manifestations nationales interprofessionnelles contre la Loi Travail jeudi 9 juin 2016 (voir les rendez-vous de la semaine d'actions)

Les précaires de l'éducation nationale se rassemblent dès 11 h place Hoche

COORDINATION DES PRÉCAIRES DE L'ÉDUCATION EN GRÈVE CONTRE LA LOI TRAVAIL

RÉUNIONS DE LA COORDINATION les LUNDIS à 18H, au local de SUD éducation, 5 rue de Lorraine à Rennes quartier Villejean ( voir le plan)

Caisse de grève en ligne: https://www.tilt.com/tilts/caisse-de-greve-precaires-de-leducation-35


 

Jeudi 23 juin

Audience au Conseil des Prud'hommes de Rennes (2 rue des Trente) à 14h le 23 juin d'une vingtaine d'EVS pour la défense de leurs droits.

Merci de venir nombreux les soutenir.

IMPORTANT !



Soutenez le collectif EVS-AVS35 pour refuser la précarité et dénoncer le non respect des engagements de l’Éducation Nationale pour la formation du personnel !

Le grand réinventaire

L'abécédaire vidéo : Des films, à partir de mots-clés, de mots-sources, de mots-outils qui fondent notre vision commune, le croisement de nos regards, notre besoin d’humanité. Des films pour mettre en commun celles et ceux qui, du monde du travail, de la politique, des luttes associatives et syndicales, de l’économie, de l’éducation, de la santé, de la culture, acceptent de partager leurs engagements. Cliquez ici pour plus d'infos.

Catégories du Blog

Archives du Blog

Articles récents