Présentation

Nous sommes un collectif regroupant des travailleurs
précaires non-enseignants de l’Éducation Nationale
du 1er et du 2nd degré.

Nous faisons des tâches indispensables au bon fonctionnement de l’école, du collège, du lycée : assistance administrative aux directeurs d’écoles, accompagnement d’élèves handicapés, surveillance et accompagnement éducatif, restauration et entretien, maintenance informatique, tenue de bibliothèques et des CDI…Sans nous, l’égalité des chances et l’intégration scolaire, notamment pour les élèves handicapés, ne seraient pas respectées. Pour cette priorité nationale, l’Etat a choisi de nous embaucher avec des contrats de droit privé, les contrats dits « aidés » appelés CAE/CUI que sont tous les EVS (Emploi vie scolaire) ou des contrats de droit public par le recrutement de personnels non-titulaires que sont les AED (Assistant d’éducation), les AVS (Auxiliaire de vie scolaire), ou les AP (Assistant pédagogique).

Quels que soient nos contrats, ce sont tous des contrats précaires, sous-payés, souvent à temps partiel imposé et sans perspective d’embauche à titre définitif dans l’Éducation Nationale. L’Education Nationale ne nous permet de bénéficier d’aucune formation digne de ce nom, ni pour les missions que nous exerçons, ni pour nous aider à nous insérer professionnellement à la suite de ces CDD. Depuis des années, le ministère de l’Education Nationale ne fait preuve d’aucune reconnaissance à notre égard et met en péril, à travers cette politique éducative destructrice, la qualité des missions, pourtant difficiles, que nous exerçons. En réalité, les rectorats économisent des milliers de postes qualifiés (documentalistes, personnel des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté…) alors que dans le même temps, pour toute embauche de personnel sous contrat précaire que sont les « contrats aidés » qu’ils mettent en place massivement, ils reçoivent des financements de la part de l’Etat, c’est-à-dire des contribuables.

document sud éduc précaires p.2

 Document SUD Education/Solidaires, paru dans le journal de décembre 2011
(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Ces misérables contrats : les CAV, CAE, CAE/CUI, etc., font partie de la panoplie gouvernementale pour embellir les chiffres du chômage en faisant semblant de régler le problème, mais non seulement ils ne remplissent pas l’objectif affiché mais ils appauvrissent les chômeurs qui les signent. Ils leur sont souvent prescrits sous la contrainte puisqu’il n’y a pas d’autres propositions de travail : ainsi, ils peuvent s’assimiler à du travail forcé ou obligatoire «en tant que méthode de mobilisation et d’utilisation de la main-d’œuvre à des fins de développement économique», ce qu’interdit la Convention n°105 de l’OIT du 25 juin 1957 dont la France est signataire. Face à cette entourloupe statistique et financière, la lutte doit s’exercer sur le terrain juridique, de manière individuelle ou collective (telle qu’elle se poursuit actuellement avec les EVS) mais aussi en organisant tant que possible des mobilisations traditionnelles.

document SUD-Education: EVS et Prud'hommes

 Document SUD Education/Solidaires, paru dans le journal de décembre 2011
(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Obligeons-les à payer le prix du manquement à leurs obligations
de formation et de suivi !

L’Education Nationale est hors la loi !

Ce n’est pas parce que l’on savait, dès le départ, que nos contrats cesseraient au bout de 2 ou 5 ans que l’on doit se taire… NON ! Bien au contraire ! Jamais l’on nous a proposé un CDI à temps plein : c’était ce CDD à temps partiel ou rien du tout ! Nous n’avons pas eu le choix, ni de l’emploi, ni du temps de travail. Nous devons donc tous prendre la parole et revendiquer notre droit à un emploi pérenne, à temps plein ou à temps partiel choisi, avec formation qualifiante afin d’évoluer dans la profession.

Même le contrat à durée indéterminée, bien que non suffisant pour garantir la qualité de nos services publics, est la norme en droit privé français et également en droit communautaire depuis la directive du 28 juin 1999 qui énonce que : « les contrats à durée indéterminée sont la forme générale de la relation de travail et contribuent à la qualité de vie des travailleurs et à l’amélioration de la performance ».

Déclaration universelle des droits de l’homme 1948
Article 23-alinéa1: « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage… »

Pour toutes ces raisons, le collectif EVS-AVS 35, soutenu par les syndicats SUD-Education/Solidaires, STE-CNT, SNUipp-FSU, CGT-Educ’action, réclame le respect des droits des EVS et AVS et la transformation de ces emplois précaires en postes qualifiés et titularisés…et non pas corvéables! Il y a urgence et danger, le dumping social s’immisce jusque dans notre service public!

 

Nous revendiquons:

  • L’arrêt du recours à l’emploi précaire: il faut se battre pour exiger que le seul recrutement possible soit celui de personnels à statut. Un vrai salaire avec les mêmes droits pour toutes et tous!
  • Le passage à un service à temps plein pour tous les salariés qui le désirent
  • La reconnaissance de nos missions
  • Le droit à une formation qualifiante rémunérée sur le temps de travail
  • Une validation d’acquis gratuite, dès le premier contrat
  • Le réemploi de tous les personnels précaires mis au chômage ces dernières années
  • La création massive de postes statutaires, de nouveaux corps de fonctionnaires pour une pérennisation de nos fonctions avec la création de vrais métiers de soutien à la scolarisation des enfants handicapés, d’assistance administrative aux directeurs d’école, d’aide bibliothécaire…
  • Titularisation des collègues sur des « nouveaux corps de titulaires » :
    → éducateur scolaire en école, collège et lycée (vie scolaire)
    → animateur scolaire avec 3 mentions :
    « formateur/gestionnaire de salles informatiques »
    « documentation/bibliothèque (BCD) »
    « polyvalent (soutien pédagogique, sorties scolaires, aide administrative) »
    → secrétaire administratif en école, collège et en lycée
    → éducateur pour l’intégration des élèves en situation de handicap
  • La titularisation de tous les précaires sans condition de concours ni de nationalité
  • Le rétablissement du statut de MI/SE

 


 

Contre le chômage et la précarité,
Pour la titularisation de tous les précaires,
EVS, AVS, AED, vacataires, contractuels…
Et pour garantir un service public de qualité:

Solidarité avec les luttes des non titulaires!

Ne les laissons pas diriger nos vies.
Organisons nous pour nous défendre!

 


 

Comment?

• Nous proposons des réunions pour vous informer sur vos droits, pour définir nos revendications, pour organiser des actions, et pour nous défendre individuellement et collectivement….…

• Conformément à la législation, nous organisons des réunions d’information syndicale à raison de deux demi-journées par année scolaire. Nous pouvons bénéficier de 12 jours de formation syndicale par an. SUD-Education/Solidaires, la STE-CNT, le SNUipp-FSU, laCGT-Educ’action nous soutiennent dans toutes nos revendications et toutes les actions que nous entreprenons….

• Créé en janvier 2012, ce blog se veut un espace de centralisation des informations et de lutte. N’hésitez pas à venir l’enrichir et à vous  joindre à notre combat. Chômage et précarité, ça ne peut plus durer ! C’est tous ensemble qu’il faut lutter ! Précaires, titulaires de l’Éducation Nationale, parents, associations, syndicats…, refusons que les élèves travaillent avec des personnels interchangeables, jetables, sans qualification et sans avenir! Toutes les injustices que nous subissons participent à la détérioration progressive de l’Éducation Nationale et du service Public en général.

• Parlez-en également à l’école de vos enfants, avec les parents concernés, à votre entourage, posez des questions et n’hésitez pas à nous faire connaître!

Le collecif

Infos / Mémo :

Manifestations nationales interprofessionnelles contre la Loi Travail jeudi 9 juin 2016 (voir les rendez-vous de la semaine d'actions)

Les précaires de l'éducation nationale se rassemblent dès 11 h place Hoche

COORDINATION DES PRÉCAIRES DE L'ÉDUCATION EN GRÈVE CONTRE LA LOI TRAVAIL

RÉUNIONS DE LA COORDINATION les LUNDIS à 18H, au local de SUD éducation, 5 rue de Lorraine à Rennes quartier Villejean ( voir le plan)

Caisse de grève en ligne: https://www.tilt.com/tilts/caisse-de-greve-precaires-de-leducation-35


 

Jeudi 23 juin

Audience au Conseil des Prud'hommes de Rennes (2 rue des Trente) à 14h le 23 juin d'une vingtaine d'EVS pour la défense de leurs droits.

Merci de venir nombreux les soutenir.

IMPORTANT !



Soutenez le collectif EVS-AVS35 pour refuser la précarité et dénoncer le non respect des engagements de l’Éducation Nationale pour la formation du personnel !

Le grand réinventaire

L'abécédaire vidéo : Des films, à partir de mots-clés, de mots-sources, de mots-outils qui fondent notre vision commune, le croisement de nos regards, notre besoin d’humanité. Des films pour mettre en commun celles et ceux qui, du monde du travail, de la politique, des luttes associatives et syndicales, de l’économie, de l’éducation, de la santé, de la culture, acceptent de partager leurs engagements. Cliquez ici pour plus d'infos.

Catégories du Blog

Archives du Blog

Articles récents